Un coup de pied aux fesses

Avec tout le sale temps de ces dernières semaines et le retour du soleil ce weekend, tous les motards du coin ont sorti leur bécane pour aller leur faire respirer un peu d’air frais… y compris moi…

Depuis plusieurs jours, l’idée d’essayer de nouvelles motos me trotte dans la tête. Je me souviens ma première bécane, la SV-S 650 qui m’a donné mes premières bonnes sensations et je me suis dit qu’il serait bon de tester sa grande soeur la SV 1000. Je me suis donc rendu cet après-midi chez le concessionnaire pour essayer la version « naked » de l’engin.

Au début, il a fallu s’habituer au guidon qui change assez radicalement des bracelets que j’affectionne mais la prise en main fut vraiment rapide. Première accélération franche et premier coup de pied aux fesses. Waouuuu, cette bécane tire sévèrement sur les bras ! Je me rappelle la pub TV qui passait il y a longtemps pour la GSX-R, où une mamie disait « Elle tire un poil court… ». Ben là franchement pour cette version de la SV on ne peut pas vraiment dire ça.

Mes impressions en vrac :
– un couple de fou et à tous les régimes (attention les pneus…)
– forçément un frein moteur de fou
– un bon son de bi-cylindre qui claque en sortant du double pot d’échappement
– un look aggressif à souhait
– un peu plus lourde que sa petite soeur, la SV 1000 est moins joueuse

Dans les aspects négatifs :
– un telle réserve de puissance à tous les régimes donne envie de faire n’importe quoi et de « bouffer » toutes les voitures
– un aussi grosse accélération déleste franchement la roue avant ce qui peut faire perdre le contrôle de la direction une fraction de seconde (pas franchement plaisant)

Mais sinon, « Damn », bonne bécane !
Voici 3 photos prises avec mon téléphone (désolé pour la qualité).

photo-0020.jpeg photo-0021.jpeg photo-0022.jpeg

Articles complémentaires : Motomag Motoplanete

Laisser un commentaire