Speed Triple – l’essai

Et hop, une de plus sur mon petit tableau de chasse !

J’avais bien cette idée en tête depuis quelques jours et le temps de ce weekend m’a fait penser un moment que j’allais devoir reporter mon essai à plus tard… Entre deux averses, j’ai réussi à convaincre l’un des vendeurs de Zone-Rouge de me prêter les clés d’une Speed Triple modèle 2008 flambant neuve et couleur orange métallisé… Allez-y doucement, les routes sont mouillées, bla bla bla. Oui oui t’inquiète, avec moi tu risques rien 🙂 Une jolie couleur, un gros moteur, un monobras qui expose la roue arrière de façon quasi indécente et une ligne d’échappements spéciale. Tout pour plaire.

Je monte sur le dos de la belle et j’aime déjà la position de conduite. Le guidon fait monter les mains relativement haut et les bras sont agréablement courbés « façon roadster ». Le dos est bien droit et le gabarit de la moto donne (enfin ?) l’impression d’avoir quelque chose entre les jambes (en comparaison avec d’autres modèles plus fins bien sûr). Un petit coup d’œil au tableau de bord, aux rétros et en avant pour les premiers tours de roue.

Evidemment, au début j’y vais doucement sachant que la Speed a un sacré couple. La prise en main est facile, on sent que la machine est neuve et que le modèle récent. Installé confortablement, je teste un peu la poignée des gaz et la sensation est agréable. Le 3 cylindre ne délivre pas le coup de pied aux fesses d’un bi-cylindre mais a quand même largement plus de pêche qu’un 4 cylindres. L’accélération est forte mais sécurisante ; on sent bien le 1050 cm cube. Sympa.

Les 20 minutes d’essai me laissent quand même le temps pour une petite séance photo à l’aéroport. Les photos proviennent de mon téléphone, d’où la qualité discutable des images…
photo-0089.jpeg photo-0090.jpeg photo-0091.jpeg

Sur le chemin du retour, j’ai pu apprécier la moto sur sol sec. Quelques ronds-points, un peu de rocade et quelques axes secondaires pour parfaire mon idée. En un mot, je dirais que la Speed Triple est un moto homogène, super efficace, vraiment puissante et sécurisante en même temps.

Je garde donc cette référence en haut de ma « shopping list », en vue du remplacement de mon actuelle Speed Four. Evidemment la Triple sera plus chère, à acheter et à assurer mais je pense que le plaisir sera au rendez-vous à tous les niveaux.

Affaire à suivre…


speed_triple_2008.jpg

2 commentaires sur “Speed Triple – l’essai

  1. J’imagine que ça l’a fait, j’ai pensé à toi vu la météo plutôt clémente.

    De mon côté, autre calibre, mais depuis hier je roule en Golwing 1300 cm3. Je dis juste ouch, c’est chaud et super facile en même temps. Dès que ca roule, ca se conduit tout seul. Mais à l’arrêt, la difficulté commence (surtout pour une manoeuvre). Sinon, super confort, prise en main bien plus facile que je pensais, petite radio pour t’accompagner sur la route.
    Bref, sympas et rapport poids puissance est plutôt pas mal!
    Dernière touche, passer la marche arrière sur une becanne, c’est du délire!!

Laisser un commentaire