Point d’orgue

Aujourd’hui c’était la fête au boulot. Reste à savoir la fête de quoi.

Une matinée impossible à tester le concept d’ubiquité, des livraisons qui aboutissent mais sur le fil et un contraste saisissant entre ceux qui ont fini leur boulot, pressés d’en découdre avec le buffet et les autres encore au turbin essayant de se dépatouiller pour ne pas arriver trop en retard devant le bloc de foie gras…

A 13h la table est mise, les victuailles débordent et le bouteilles sont débouchées, la débauche peut commencer. A peine le temps d’attrapper un canapé, de siroter un peu de Monbaz’ et de gober un sushi et le téléphone sonne de nouveau. Bad news. Le client dit que plus rien ne fonctionne… J’avais bien besoin de ça… Ambiance je saoule tout le monde (déjà bourré) avec mes soucis, call avec le client à 15h et rédaction du mail de désolé-c’est-notre-faute-on-ne-recommencera-plus-jamais jusqu’à 16h. Le temps de redescendre de mon nuage (d’orage), je rejoins ceux qui avaient déjà entamé parties de poker, jeux de plateau et autre contest de PicooZ armé d’un ou deux verres d’excellent vin moelleux. La pression commence à redescendre mais je suis encore à fleur de peau et quelques railleries peu recherchées continuent de m’agacer fortement. C’est déjà l’heure de ranger et je n’ai pas vu l’après-midi passer. Encore deux ou trois mots mal placés, une ou deux farces foireuses qui ne font rire que leurs auteurs et il est temps pour moi de me casser pour mettre un terme à cette journée impossible.

De retour à la maison, auprès de mes deux amours (et demi !) le repos peut commencer. Je conseille à tous les stressés de s’acheter une famille et de fonder une maison (ou l’inverse) parce que ça fait du bien d’y retourner, vraiment.

Enfin, même déçu de ma journée, j’avoue que j’ai eu beucoup de plaisir à voir tous les collègues rassemblés autour d’un bon verre et d’un morceau à manger. Gageons que la fête de l’année prochaine soit moins mouvementée.

ssa44831.JPG ssa44833.JPG ssa44834.JPG

ssa44836.JPG ssa44839.JPG ssa44841.JPG

ssa44847.JPG ssa44850.JPG ssa44854.JPG

4 commentaires sur “Point d’orgue

  1. Ha c’est pour ça que t’es partis si vite,
    C’est dommage !
    Heureusement pour moi je n’ai eut vent de ces soucis et j’ai passé une très bonne fête de canards muets… hmm c’est grave ? C’est AGBackup et fSecure qui ont posé problème ? bon c’est sans doute pas le moment , on verra au boulot :p

    Bonnes fêtes avec ta famille 😉

  2. Tu as joué de malchance ce jour là c’est vrai.

    Mais regarde tout ce que tu as réussi à faire avec seulement deux mains et une paire de lunettes :
    – sauver le monde (au moins celui du client)
    – obtenir l’impossible d’informaticiens faits comme des mickeys
    – faire un conf-call technique en anglais avec un monbaz’ à la main
    – piloter un PikooZ rose (a.k.a. ‘Barbicopter’ ou ‘Gaycopter’)
    – boire treize catégories d’alcool différentes
    – réparer ta trotinette
    – participer à la Guerre des Fléchouilles Molles ™

    Et je conclus : c’est ça le talent.

    (Je précise à tes chers lecteurs que tout cela sera très bientôt vérifiable en vidéo sur ce même blog)

  3. Pareil, j’ai remarqué que tu avais commencé un peu à la bourre la fête, j’ai vu Christophe avec son bonnet de Noël et Alex faire une MEP Neufgiga avec 3 grammes et demi dans le sang pendant la partie de poker, tu as même customisé le Gaylicopter et tu m’as buché ma tronche à Quake !
    En fait, le personnage de Hiro est basé sur toi c’est ça hein ?

    Plus sérieusement, si je suis l’auteur d’une des remarques dont tu parles (c’est bien mon genre :/), je m’en excuse platement.

    PS : la prochaine fois, on annonce aux clients une coupure de courant pour cause de travaux. 😉

  4. Merci beaucoup pour ces commentaires vraiment très appréciés. Et non Simon, je te garantis que tu n’avais rien à voir avec mon agacement ; je pense que c’était un tout !

    Sur ce, je pars me noyer dans une raclette chez mes potes à Toulouse 🙂

Laisser un commentaire