Finlandoisie

Et hop, à peine de retour de mon voyage en Finlande je me remets à blogguer ayant pas mal de choses en tête.

Je suis parti mardi après midi pour 2 jours de travail chez l’un de nos partenaires business finlandais. Je suis parti vraiment malade, l’estomac au bord du gosier et le reste du corps en complète déliquescence. C’est tout moi ça, tomber malade au moment le plus crucial du moment… Bref, Doliprane, médoc anti nausée et Smecta en poche je file à l’aéroport avec Philippe (aka PP) en fin d’après-midi. Après un petit speed « PP n’a pas son passeport » qui nous a coûté une place de parking et une nouvelle virée en voiture à toute berzingue, on a finalement embarqué pour Helsinki via Francfort.

travel.gif

En fait la Finlande (a.k.a. Finlandoisie) c’est rudement loin. Je voyais ça bêtement vraiment juste au dessus du Danemark. J’ai dû revoir ma géographie… Pendant le vol, j’étais bien sûr encore malade, faisant ainsi bénéficier mon coéquipier de tous les petits en-cas servis dans l’avion… Après quelques 5h de vol (dont 2 passées aux côtés d’un commandant de bord-passager) nous avons posé le pied sur le plancher des rennes à 1H40 heure locale (00h40 heure française) et nous avons sauté dans un taxi, direction l’hôtel. Le tirage au sort des taxis nous a agréablement supris, on est tombé sur un espèce de « van-limousine » qui aurait bien pu transporter encore 6 personnes sans problème. Micro spots de lumière et le van traçant à toute berzingue, tant de luxe juste pour nous deux c’était assez hallucinant… Il faut savoir qu’en mai, à 2h du matin en Finlande, il ne fait pas nuit ! Le ciel est encore légèrement éclairé ce qui donne une impression de fin de coucher de soleil ou alors d’une aube prochaine. Incroyable… Arrivés à l’hotel (220 € la nuit, il n’y avait pas moyen de faire autrement…) nous partons directement au lit dans cette chambre quand même décevante pour le tarif.

ssa41311.JPG

Mercredi matin, petit déjeuner contiental et préparation de la réunion de l’après-midi. Je suis toujours plutôt malade mais je combats le mal à coup de médicaments. Première découverte rapide de la ville en plein jour, c’est un mélange entre l’Angleterre, l’Allemagne et probablement la Russie. C’est agréable mais les bâtiments sont un peu froids et de style industriel. Sympa mais pas charmant.

ssa41315.JPG ssa41316.JPG

L’après midi de travail se passe et le soir nous sommes invités au restaurant. Une petite demi-heure avant l’heure nous partons à pied pour visiter le quartier, c’est à dire quasiment tout Helsinki 🙂 Eglise orthodoxe, rues pavées, tram dans tous les sens (mention spéciale au « tram bar » qui permet de boire un coup en attendant le prochain arrêt), petit port et allées arborées, le cœur de Helsinki est plutôt plaisant sous le soleil radieux.

ssa41338.JPG ssa41346.JPG ssa41350.JPG
ssa41348.JPG ssa41356.JPG

On remarque que le Finlandais est blond ou chauve, que la Finlandaise est souvent blonde ou teinte en brune et qu’ils sont soit grands et fins, soit carrément obèses. Et spéciale dédicace pour Chowi : qui c’est qui pue ?
ssa41355.JPG

Le restaurant nous propose des plats « gastronomiques » finois et lapons, c’est à dire du renne… Exit le petit renne au nez rouge et autre « Santa’s little helper », on est là pour dégommer du renne, tant pis pour Noël prochain. La vodka puis du vin rouge accompagnent les plats. En entrée, un assortiment de viandes de renne, de poissons et de fromages du coin (The forest secret)
ssa41359.JPG
et en plat principal, une sorte de ragout de renne franchement délicieux. Purée + renne + baies rouges genre cranberry + gros cornichon et on y est. C’est véritablement bon et on sent bien le côté gibier de l’affaire. Excellent repas et de très bonne compagnie ; dommage de devoir rentrer à l’hôtel pour bosser après ça.

Jeudi matin, c’est le « wake up call » qui nous réveille comme d’hab et la télé se met à hurler des chansons finoises… Semi malade, pas assez de sommeil, pas chez moi, une journée de boulot vraiment tendue à appréhender, le finnois me semble finalement une langue détestable. Les mots sont durs, longs et incompréhensibles. Déjà qu’à l’écrit c’est tout un roman mais alors chanté… A la radio, ça donne ça. Sinon pour l’écrit ça donne ça :
ssa41331.JPG ssa41336.JPG ssa41367.JPG ssa41337.JPG

Bref, après une bonne journée de travail, nous avons fini par passer une heure en ville à la recherche du souvenir à acheter mais en vain. Même qu’à un moment on était persuadé d’avoir trouvé la bonne adresse mais le magasin disait que non…
ssa41373.JPG
Alors on est partis à l’aéroport… et on a acheté de vrais morceaux de renne…
ssa41376.JPG

Même vol retour via Francfort. Lors de la liaison Francfort – Bordeaux, nous avons même retrouvé le commandant de bord qui était assis à côté de moi à l’aller mais cette fois-ci, c’est lui qui pilotait notre avion ! L’occasion était trop belle, j’ai soudoyé une hôtesse pour aller quémander l’autorisation à rentrer dans le cockpit. Vœu exaucé, je suis resté 20 minutes à causer avec le « Captain Pepper » et son co-pilote dans le cockpit. Nous sommes passés pile à 10600 mètres au dessus de Paris et Euro-Disney, de nuit la vue était enchantante… Heureux d’être arrivé quand même, merci à PP d’avoir été mon compagnon de voyage 🙂

2 commentaires sur “Finlandoisie

Laisser un commentaire