Delight

delight.jpg

« Delight » c’est le mot que j’ai regardé au centre de la lampe, ce soir, pendant 1h30 en me pinçant les côtes.
Sur les conseils avisés de Sylvain j’ai consulté un autre dentiste pour un deuxième avis. Le premier (lundi) ne m’inspirait pas confiance. Grand bien m’a pris même si l’issue est sensiblement la même. Au bout de la consultation, l’arrachage des dents de sagesse. Il aurait été plus sage de s’y intéresser plus tôt afin d’éviter la grosse carie.

La dévitalisation je ne connaissais pas, maintenant je suis au fait des détails de la technique. « Dépulper » est le terme médical. Miam les petites vrilles et les goupilles qu’on t’enfonce dans la dent pour extirper le nerf… Miam ! Enfin tout va mieux jusqu’à la prochaine fois.

Top la dentiste, vraiment top. De toute façon j’ai toujours préféré confier mon corps à des femmes. Plus compréhensives peut-être (mommy issue ? :P).

Bref, prochain chapitre les dents de sagesse. Crac !

2 commentaires sur “Delight

  1. Moi aussi à 32 ans je les ai et je les garde!
    Je vois très bien de quoi tu parles Rob, terribles sensations du dentiste et remémoration du vocabulaire qui va avec! (sauf que moi j’arrive pas à regarder la lampe c’est trop éblouissant!)

Laisser un commentaire