Robson 40°20'S, 10°0'W 350 km South East of Tristan da Cunha

16Sep/070

Street Triple – Le Triomphe

Voici une recette anglaise pour une (voire deux) personnes.
Prenez une Daytona 675 bien fraîche
daytona-675-2006.jpg
Déshabillez la délicatement et mélangez la avec une bonne dose de Speed Triple 1050
speedtriple.jpg
Rajoutez-y un zeste de caractère et vous obtiendrez un bon roadster, léger, maniable et bien énergique. Bon appétit !
ssa44439.JPG

Comme tout bon amateur de machines anglaises, lorsque j'ai appris dans le courant de l'été que Triumph prévoyait de sortir un nouveau modèle à cheval entre le Speed Four, le Daytona 675 et le Speed Triple, je me suis dit que son essai vaudrait un bon pesant de cacahuètes...
J'ai eu l'occasion de tester la bête cet après midi alors je suis venu avec mes cacahuètes (ce n'est pas une expression biensûr...).

Arrivé chez Zone Rouge à Mérignac, quelques formalités plus tard je me retrouve à cheval sur la Street.
Rien qu'à l'oreille, le son rauque sortant des deux pots calés de chaque côté de la selle laisse présager de bons moments.
Par rapport à ma Speed Four, le gabarit est légèrement inférieur et je sens de suite que la machine sera plus maniable que la mienne. De plus la présence d'un guidon et non pas de bracelets comme sur ma moto, change ma position de conduite et me donne une posture plus "roadster".

La prise en main est rapide. Quelques centaines de mètres auront suffit à me familiariser avec l'embrayage et les premiers tours de poignée me propulsent littéralement. Voilà toute la beauté du trois cylindres, vif à bas régime (mais pas non plus brutal comme peut l'être un bicylindre) et encore très énergique à haut régime. A 130km/h en 3eme le moteur ne sourcille pas ; il donne juste le meilleur sur toutes le plages du compte tours. Par ailleur le freinage est rassurant (pas trop mordant et pas trop mou non plus), si je n'ai pas vraiment pu constater le confort de la selle, je n'ai pas ressenti non plus d'inconfort, question sécurité, les rétroviseurs permettent de bien voir la circulation autour du véhicule (contrairement au postit auquel je suis habitué...) et d'une manière général le feeling est assez enthousiasmant.

Comme lors de mes précédents essais, un petit séance photo s'impose devant les anciens locaux d'Agematis (un rituel ?).

Une vue droite - face - gauche qui permet d'apprécier la ligne de cette Street.
ssa44440.JPG ssa44441.JPG ssa44442.JPG

Une vue arrière qui dévoile le double pot
ssa44443.JPG ssa44445.JPG

Le tableau de bord et le guidon
ssa44444.JPG

Bref un essai décoiffant qui me donne envie de casser la tirelire. Mais à 7600 € il me faudrait faire un sacré effort pour me payer la belle. Attention, peut-être une Speed Four bientôt à vendre ?

--
Liens supplémentaires
Essai Motomag
Essai moto-station

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Trackbacks are disabled.