Robson 40°20'S, 10°0'W 350 km South East of Tristan da Cunha

26Mar/160

Exceptionnel

La vie réserve des surprises. Celle-ci en est une très mauvaise. Hier soir notre chat fétiche est mort. Bêtement. Douloureusement. Percuté par une voiture qui n'a même pas eu la décence de s'arrêter.

Nous avons tout fait pour le sauver, tout fait pour qu'il vive encore auprès de nous et vice versa. Tout fait pour profiter encore de son caractère souple et de son pelage si doux. Minou était un membre de la famille, aussi beau que tendre, aussi agréable que placide. Le matin il venait tartiner nos fenêtres pour qu'on lui ouvre la maison et qu'on lui verse son petit bol de croquettes. Il venait ensuite nous voir à la table du petit déjeuner pour sentir les odeurs et observer ce qu'il s'y passait. Si aucune chaise haute n'était disponible il tentait une intrusion sur nos genoux ou dans notre dos ; on ne sait jamais qu'on ait une lichette de beurre pour lui...

Ce chat faisait partie de la famille au sens propre du terme car il participait à notre vie sans la polluer. Il aimait dormir, il aimait tellement dormir. Il dormait en journée dans les lits des enfants, dehors ou par terre dans une chambre et lorsque les enfants étaient là avec lui c'était encore mieux. J'ai encore cette image datant d'il y a 2 semaines où Minou dormait par terre dans la chambre de Nath, à 20cm de la radio qui hurlait ses chansons et à quelques mètres de 2 enfants bien bruyant. Mais il aimait ça, il aimait les endroits vivants et il était la contrepartie silencieuse d'un monde animé. Les enfants ont grandi avec lui, ils ont profité de lui et inversement. Minou était si doux, si gentil et si patient avec eux. Il se laissait porter, trainer, coiffer, habiller, tirer la queue et bien d'autres gentils sévices encore. Les enfants vont être catastrophés mais on aura tous ces beaux souvenirs d'un chat tout simplement exceptionnel.

Comment dire que c'était le chat idéal ? Il était beau, miaulait peu, ronronnait dès qu'on s'approchait à moins de 30 cm de lui, il se laissait faire, était câlin et venait souvent s'installer avec nous sur le canapé, pour ne pas dire sur nous. Il se jetais par terre et attendait à nos pieds pour nous demander à manger (quelle délicatesse rare !) et il adorait qu'on lui caresse le ventre les 4 fers en l'air... Il était notre boule anti stress, notre gros nuage ambulant, notre refuge câlin et douceur quand on en avait besoin. Bref c'était une crème, une pâte comme on dit. Un vrai amour de chat et un compagnon de vie comme on les aime, pour la justesse et l'équilibre qu'il a trouvé en creusant sa place auprès de nous.

On est si triste pour cette fin de vie qui lui a été imposée et qu'il ne méritait mais alors vraiment pas. Mais on est si heureux d'avoir partagé ces 4 années auprès de lui, si heureux d'avoir découvert cet animal rare, si heureux d'avoir eu sa compagnie douce et tranquille. Il restera dans notre cœur comme le meilleur tout simplement.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant