Robson 40°20'S, 10°0'W 350 km South East of Tristan da Cunha

13Jan/102

Ruoholahti story – part 1

Me voilà de nouveau en Finlande !

Le voyage a commencé par 1 heure de retard à Roissy CDG à cause des mauvaises conditions météo. J'ai pris beaucoup d'avions dans ma vie mais je n'avais jamais assisté à un dégivrage de l'intérieur (Il faut dire qu'il ne neige pas beaucoup au Moyen Orient...). Arrivé sur l'aire de nettoyage, nous nous sommes fait asperger par une armée de camions avant de pouvoir nous aligner sur la piste et décoller.

p120110_1907.jpg p120110_1944_01.jpg

Le vol fut un peu agité et (heureusement) banal mais ce qui m'a le plus ravi, c'est l'arrivée à Helsinki. 15 minutes avant l'atterrissage j'ai pu observer par le hublot de grandes tâches rose-orange sur les nuages que nous étions en train de survoler. Ces tâches étaient justes magnifiques et marquaient massivement ce sol cotonneux. Bizarrement je n'avais jamais eu l'occasion de voir des lumières diffuser autant à travers des nuages. Je pense que la raison tenait au fait que les nuages étaient pratiquement au sol et qu'il n'y avait aucune démarcation entre le bas des nuages et la brume hivernale du sol...

Ensuite ce fut un atterrissage impeccable et de la neige partout. Beaucoup de neige !

p120110_2232_01.jpg p120110_2243.jpg p120110_2243_01.jpg p120110_2245.jpg

A la sortie de l'aéroport je saute dans un taxi et j'indique le Holiday Inn City West à "Ruoholahti". Le chauffeur aimable comme une porte de prison givrée me gratifie d'un "hé ?". Je répète "Ruoholahti ! Ruuuuohoolati"....... Zap, un contact se fait dans la tête du taxi "Ahhh ! Ruoholahti !". Ben oui, j'avais bien prononcé pourtant... La prochaine fois je lui lance "C'est un sérial killeur".

Le taxi fonce sur les routes complètement gelées (120 Km/h). Je tente de lui demander s'il a des chaines, des clous ou des pneus spéciaux. Au 3eme "héin ?" j'ai abandonné. Je ne ferai plus le mec social avec le taco... La route est tellement pleine de neige qu'on ne voit plus le marquage au sol. Apparemment ça ne gêne pas ici, on prend même les virages à la corde, limite au frein à main... Plusieurs fois je me suis retenu de lui hurler "Attention !" ou "Ca va pas passer !". Il faut dire que sur ces routes avec ma 206 je me serais planté 10 fois... Il doit y avoir de la magie dans les pneus finlandais.

De la neige partout ! Sur le bord de la route (en gros tas), sur les trottoirs, sur les arbres (magnifique), sur les batiments, les balcons, les lampadaires et j'en passe. Même là où il ne peut pas y avoir de neige, il y en a... En pleine ville, nous avons aussi croisé un énoooorme tractopelle Caterpillar qui bricolait de jolis tas de neige grise. Pas franchement habituel...

Depuis mon arrivée à l'hotel, il s'est mis à neiger de minuscules flocons. Quand on aime on ne compte pas...

10Jan/100

Avis de contravention, contestation et non dénonciation !

L'année commence bien !

Monsieur le facteur nous a apporté deux cartes de vœux du Ministère de l'Intérieur, toutes vertes, avec plein de choses à lire et un joli coupon détachable. Ils on dû se tromper sur le titre car chaque papier indique en gras "Avis de contravention au code de la route". Wohooo !

Ma femme s'est fait contrôler à 56 Km/h (vitesse retenue 51 Km/h !!) au lieu de 50 et je me suis fait contrôler à 100 Km/h (vitesse retenue 95 Km/h) au lieu de 90. L'amende est respectivement de 90 et 45 Euros. Non je ne me suis pas trompé...

Excès de vitesse 51 Km/h --> 90 €
Excès de vitesse 95 Km/h --> 45 €

Apprenez donc qu'il est mieux vu par le code de la route d'être hors la loi hors agglomération et que l'amende n'est pas proportionnelle à l'écart de vitesse (ce qui n'est pas le cas du nombre de points retenus sur le permis) ...

Mais au fait, combien ai-je de points sur mon permis ? Heureusement que notre bon Ministère de l'Intérieur a fait les choses en grand et a monté un service de consultation des points en ligne. Il faut commencer par se farcir toute la page d'instruction pour comprendre que la démarche ne sera pas possible sans l'obtention d'un dossier en préfecture (et je vous passe la démarche fastidieuse...). Une belle réussite et un exemple de simplicité qui rend ce service de consultation en ligne inutilisable donc inutile.

Enfin je me suis intéressé à un dernier point. Bien que nous ayons été "flashés" chacun à notre tour, il s'avère que c'était avec le même véhicule. Comme c'est celui de ma femme, c'est à elle que revient l'insigne honneur de perdre tous les points (1+1). Nous sommes relativement d'accord pour payer les infractions (je dis "relativement" à cause du pauvre kilomètre heure en trop pour la première infraction...) mais si on veut répartir la perte de points entre les deux permis on sera obligés de me signaler comme étant le responsable de la seconde infraction. Enfin, on peut dire "signaler" ou "dénoncer" or il n’existe aucune obligation légale allant dans ce sens. Aucune sanction n'est non plus prévue en cas de non dénonciation et le propriétaire du véhicule peut donc refuser de révéler le nom de la personne qui conduisait au moment où a été relevée l’infraction... Enfin, dans la mesure où le radar automatique a photographié l'arrière du véhicule, notre cher Ministère ne détient aucune preuve sur l'identité du second conducteur...

Sans rentrer dans les détails de la procédure à engager si on veut se donner un peu de mal on peut s'en sortir avec la situation suivante :
1ere infraction : 90 € + 1 point (et encore on pourrait vérifier si une photo a été prise de face...)
2eme infraction : 45 €

Si vous recevez un avis de contravention au code de la route cette année, je vous recommande chaudement la lecture complète de cet article qui vous expliquera les différents cas de figure à envisager et la procédure à engager pour éviter de perdre vos points inutilement !


Tableau récapitulatif des contraventions et pertes de points

D'autres articles intéressants sur la contestation de contraventions au code de la route

2Jan/101

Noël 2009 et Nouvel an 2010

Avant tout je voudrais souhaiter à mes quelques lecteurs une belle et heureuse année 2010 !

On se rend compte à chaque fois qu'on tombe malade à quel point on est fragile face à un petit bobo, à un mauvais aliment ou à un minuscule virus... C'est dans les moments de faiblesse que l'on comprend la chance des bien portants mais on oublie rapidement cette chance lorsque l'on retrouve la santé. Alors essayons d'être reconnaissant pour notre bonne santé, car sans elle aucun projet n'est possible.

Ceci étant dit, ces périodes de fête nous ont permis de faire un bon break en famille.

Noël à Toulouse

A table
imgp9541.JPG imgp9545.JPG imgp9550.JPG

Une pluie de cadeaux
imgp9558.JPG imgp9574.JPG imgp9569.JPG

c'te tête !
imgp9599.JPG imgp9602.JPG imgp9610.JPG

Des gamins et des cadeaux
imgp9588.JPG imgp9643.JPG imgp9648.JPG
imgp9659.JPG imgp9709.JPG imgp9711.JPG

St Sylvestre à Bordeaux
imgp9730.JPG imgp9738.JPG imgp9761.JPG
imgp9748.JPG imgp9751.JPG

Nous avons passé une soirée entre amis des plus agréables autour d'un excellent repas et de quelques bonnes bouteilles. Nous avons fini à 5h30 et nous sommes levés à midi (merci les kids !) pour remettre ça autour d'un gros brunch façon anglaise avec crispy bacon & eggs (tm).
Un merci spécial à Jean-Michel et Claire qui se sont déplacés de Paris pour cette soirée. On a également pensé à tous ceux qui ne pouvaient pas être là avec nous !

Et encore meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

23Déc/090

Snow in Biarritz

Ce weekend nous sommes allés rendre visite à nos amis à Biarritz.

Dans la journée nous avons trouvé la ville et surtout la plage comme nous la connaissions déjà, lumineuse et paisible. Le soir nous avons eu la chance de voir la neige tomber à gros flocons. Ce fut l'occasion d'une bonne balade (la grande plage sous un manteau blanc c'était incroyable) et de quelques batailles de boules de neige mémorables.

Du bon temps aussi pour les enfants qui se sont retrouvés et qui ont pu faire la java ensemble !

imgp9385.JPG imgp9393.JPG imgp9394.JPG
imgp9475.JPG imgp9476.JPG imgp9477.JPG
imgp9507.JPG imgp9509.JPG

imgp9425.JPG imgp9443.JPG imgp9523.JPG

19Déc/090

La mer en poésie

Ce weekend nous sommes à Biarritz. J'ai trouvé dans la bibliothèque un livre de poésies ayant la mer pour sujet. Cette lecture me semble tout à fait indiquée en ces lieux. Je ne lis pas souvent, dommage car j'apprécie beaucoup la poésie. Il est peut être temps de m'y remettre...

J'ai choisi de partager les trois poèmes suivants.

Le premier, "La Mer et l'Amour" de Pierre de Marbeuf est admirable. Les répétitions sont très habiles mais jamais redondantes, les vers sont simples mais jamais faciles. Enfin le sonnet me semble être la forme de poème la plus agréable : un texte court et rigoureux pour un effet percutant.

La Mer et l'Amour

Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage,
Et la mer est amère, et l’amour est amer,
L’on s’abîme en l’amour aussi bien qu’en la mer,
Car la mer et l’amour ne sont point sans orage.

Celui qui craint les eaux qu’il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu’on souffre pour aimer,
Qu’il ne se laisse pas à l’amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.

La mère de l’amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l’amour, sa mère sort de l’eau,
Mais l’eau contre ce feu ne peut fournir des armes.

Si l’eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j’eusse éteint son feu de la mer de mes larmes.


Le second poème est signé Victor Hugo. Il est compliqué à lire et nécessite probablement de s'y reprendre à trois fois. Au passage, il permet d'apprendre que le "nocher" désigne poétiquement "celui qui conduit une embarcation". Dialogue entre une eau de source et une eau de mer.

La source tombait du rocher

La source tombait du rocher
Goutte à goutte à la mer affreuse.
L’océan, fatal au nocher,
Lui dit : - Que me veux-tu, pleureuse ?

Je suis la tempête et l’effroi ;
Je finis où le ciel commence.
Est-ce que j’ai besoin de toi,
Petite, moi qui suis l’immense ? -

La source dit au gouffre amer :
- je te donne, sans bruit ni gloire,
Ce qui te manque, ô vaste mer !
Une goutte d’eau qu’on peut boire.


Le troisième et dernier texte est signé Baudelaire. Un poème en prose auquel je m'identifie complètement et qui illustre bien la solitude de l'observateur.

Le port

Un port est un séjour charmant pour une âme fatiguée des luttes de la vie. L’ampleur du ciel, l’architecture mobile des nuages, les colorations changeantes de la mer, le scintillement des phares, sont un prisme merveilleusement propre à amuser les yeux sans jamais les lasser. Les formes élancées des navires, au gréement compliqué, auxquels la houle imprime des oscillations harmonieuses, servent à entretenir dans l’âme le goût du rythme et de la beauté. Et puis, surtout, il y a une sorte de plaisir mystérieux et aristocratique pour celui qui n’a plus ni curiosité ni ambition, à contempler, couché dans le belvédère ou accoudé sur le môle, tous ces mouvements de ceux qui partent et de ceux qui reviennent, de ceux qui ont encore la force de vouloir, le désir de voyager ou de s’enrichir.

17Déc/091

Le souvenir est poésie

Et le temps passe... Encore une année de plus sans mon ami, sans notre ami. Je suis heureux que son nom resurgisse parfois lors d'une conversation, lors de l'évocation d'un souvenir, cela montre qu'il est toujours là. Je ne pense pas à lui que le jour du 17 décembre mais tout au long de l'année, de temps à autres, ça et là. Quand il me vient en tête, je le vois comme un ami que je n'aurais pas vu depuis longtemps, comme quelqu'un qui habiterait à l'étranger et que j'aurais probablement la chance de recroiser un jour. Je me rends quand même à l'évidence. Son absence m'a aussi permis de faire des choix de vie et non des moindres, je l'en remercie à cet égard.

Je vais finir ce billet par une remarque et par une citation. La remarque, c'est Nicolas qui me l'as soufflée il y a quelques mois : le 17 décembre est la date anniversaire du tout premier vol motorisé et contrôlé d'un aéronef par les frères Wright (1903).

Quant à la citation, la voici :

Quand on aime la vie, on aime le passé, parce que c'est le présent tel qu'il a survécu dans la mémoire humaine.
(Marguerite Yourcenar)

Nos pensées vont à sa famille et à nos amis.

Remplis sous: Général 1 commentaire
18Sep/092

Delight

delight.jpg

"Delight" c'est le mot que j'ai regardé au centre de la lampe, ce soir, pendant 1h30 en me pinçant les côtes.
Sur les conseils avisés de Sylvain j'ai consulté un autre dentiste pour un deuxième avis. Le premier (lundi) ne m'inspirait pas confiance. Grand bien m'a pris même si l'issue est sensiblement la même. Au bout de la consultation, l'arrachage des dents de sagesse. Il aurait été plus sage de s'y intéresser plus tôt afin d'éviter la grosse carie.

La dévitalisation je ne connaissais pas, maintenant je suis au fait des détails de la technique. "Dépulper" est le terme médical. Miam les petites vrilles et les goupilles qu'on t'enfonce dans la dent pour extirper le nerf... Miam ! Enfin tout va mieux jusqu'à la prochaine fois.

Top la dentiste, vraiment top. De toute façon j'ai toujours préféré confier mon corps à des femmes. Plus compréhensives peut-être (mommy issue ? :P).

Bref, prochain chapitre les dents de sagesse. Crac !

Remplis sous: Général 2 Commentaires
14Sep/091

Michael Jacks…

Ceux d'entre vous qui me connaissent savent à quel point j'apprécie les jeux de mot pourris.
Nous y voilà.

Voici tout simplement comment Michael Jackson s'est éteint...
michael-light-switch.jpg

Remplis sous: Général 1 commentaire