Buell gueule

Alors comment prononcer la marque « Buell » ? Ma première approche serait « BUELLE » mais apparemment, pour être authentique et éviter de passer pour un motard paysan, il faut dire « BIOUL ». Alors voilà, ce matin j’ai fait l’essai de la « BIOUL » Lightning xb12ss, un gros roadster américain de 1200 cc. Moteur de Harley, bi-cylindre en V et méchante gueule, voilà le tableau.

photo-0106.jpeg photo-0107.jpeg photo-0108.jpeg photo-0109.jpeg

J’empoigne à la fraiche le guidon de cette belle moto et la première chose qui m’impressionne c’est l’instabilité du moteur au ralenti. La machine vibre et s’anime quasiment de spasmes alors qu’elle n’a pas quitté sa béquille. Prometteur…
Le premiers tours de roue sont prudents, avec une moto qui n’est pas la sienne, il faut toujours faire attention. Puis les premières accélérations franches arrivent et le gros bi-cylindre tient toutes ses promesses. Les bras sont bien accrochés au reste du corps, ça tombe bien. En revanche la boite reste dure (rustique parait-il) et la mise sur l’angle dans les virages semble nécessiter un effort relativement important. Je continue mon tour en deux roues près de l’aéroport de Mérignac et je tire un peu plus sur la poignée des gaz. La première est très longue (je dirais qu’elle tire sans problème jusqu’à 60 Km/h), la seconde et la troisième sont au contraire très courtes, si bien qu’en accélérant fort, on arrive à trouver facilement la limite du rapport et à enclencher le rupteur qui donne l’impression d’accélérer au point mort. Cet effet est assez surprenant voire désagréable à mon sens. Reste la quatrième et la cinquième vitesse (pas de 6eme vitesse sur cette boite) mais je n’ai pas pu les exploiter correctement en 20 minutes…

Bref, la Buell Lightning xb12ss est sacrément belle et agressive. Elle est efficace en utilisation urbaine et redoutable sur les accélérations bien que sécurisante (contrairement au SV 1000 par exemple). A l’heure du choix, cette boite tendue et ce rupteur qui s’enclenche sur les grosses accélérations sont de mon point de vue les principaux défauts. Cette « American motorcycle » est un tout, un joli lot de caractère à prendre ou à laisser…

A voir si les « British motorcycles » finissent de me séduire 🙂 La suite bientôt…

3 commentaires sur “Buell gueule

  1. Le bruit du Bi cylndre en v qui sonne Harley me fait bien rever. (plus que Triumph)

    La gueule est vraiment bien pour ceux qui aiment les roadsters. Je suis surpris par les jantes, surtout devant (batons fins)! Et les retros, pas très design!

    Pour le rupteur, je suis pas expert, mais c’est mieux que ma 4 cylindre ou les rapports sont vraiment trop longs. Pas comparable je sais, mais pour trouver une route pour pousser la 4 et la 5 à 14000 tours, accroche toi! (la 6 j’y pense pas). Pourtant, c’est là que ma moto offre le plus de sensations. Sinon, avec une 1200cc en bicylindre, tu as du t’arracher les bras pour aller au rupteur! Mais je pense que c’est un premier essai et qu’une fois dompté, ce problème sera minime.

    Ca reste une pure machine. T’as vu la nouvelle MV agusta? la F4?

    On attend l’essai de la triumph maintenant.

Laisser un commentaire