Robson 40°20'S, 10°0'W 350 km South East of Tristan da Cunha

11Mar/122

Bons baisers de Bruxelles

Il y a quelques jours, nous sommes allés passer un très long weekend à Bruxelles, capitale mondiale de la bière, des frites et des choux ! Voici le récit de notre séjour façon carnet de bord.

JOUR 1 - Mercredi
Après une grasse matinée, nous commençons notre séjour par une balade à pied, partant du quartier de Scharbeek où nous résidons, pour arriver à la Grand Place, haut lieu du tourisme bruxellois. En cours de route, ce qui me frappe d'abord, c'est le style de l'architecture locale. Je dirais qu'il est très proche du style anglais, avec des façades de brique rouge, des immeubles disparates et un entretien qui laisse parfois à désirer. Le ciel bas favorise aussi probablement cette impression... La Chaussée de Louvain est un quartier très populaire où se côtoient kebabs, épiceries, coiffeurs, boutiques africaines et autres petits commerces de proximité. La population turque et marocaine y sont très présentes et font partie de ce paysage multiculturel et multi ethnique.

Au gré des rues, nous tombons sur l'immense cathédrale de Saint Michel et Gudule puis nous découvrons les magasins chics des Galeries Royales Saint-Hubert avant d'arriver sur la Grand-Place de Bruxelles. Tout simplement classée au patrimoine mondial de l'Unesco, cette place pavée est bordée de maisons magnifiques. Leur devanture travaillée et riche en détails captent le regard pendant de longues minutes.

De la Grand-Place au Manneken Pis il n'y a qu'un pas. Tout petit, tout ridicule, collé dans un recoin entre deux rues, la statue du garçonnet attire du monde. Pas vraiment de quoi fouetter un chat français même si ce gosse impudique offre tout de même une vision étonnante. Manneken Pis ne semble pas arriver à faire passer son envie pressante mais il est vrai que la bière belge fait cet effet... A noter que sa copine Jeanneke Pis habite à quelques rues de là et s'expose également sans pudeur aucune.

Nous passons le reste de l'après midi à nous balader en centre ville, à découvrir les magasins, les batiments et les nombreuses galeries d'art que compte la ville. Avec des noms aussi chantants que la Rue au Beurre, la Rue des Bouchers, la Place du Marché aux Herbes ou la Rue de la Montagne aux Herbes Potagères, le centre ville de Bruxelles respire la gourmandise.

Le soir nous rencontrons Peggy, amie de quasiment vingt ans, que je n'avais pas revu depuis 2003. Quel plaisir ! Nous avons fêté ça en buvant quelques bières et en se réunissant dans un petit restaurant de la Grand-Place.

Lien vers les photos de tout le séjour

JOUR 2 - Jeudi
Nous nous sommes encore levés tard. Il faut dire que les vacances ont du bon. On se lève tôt toute l'année et en plus on n'a pas les enfants. Carpe diem !
Jeudi "matin" nous nous rendons au Centre Belge de la Bande Dessinée. Des centaines de pages à lire, Spirou et le Journal de Tintin un peu partout et tous les auteurs de BD belges célébrés en quelques bulles. Une visite intéressante malgré le fait que tous les auteurs de BD belges semblent être morts désormais. Au CBBD, on célèbre Hergé, Franquin, Roba (Boule et Bill), Peyo (Les Schtroumpfs), Charlier et Hubinon (Buck Danny), Jacobs (Blake et Mortimer), Morris (Lucky Luke), etc... De grands noms, mais ils sont tous morts ! Alors quid de la nouvelle génération ? Le CBBD semble parfois relever du musée de paléontologie mais la visite est plaisante. Enfin, si la boutique du CBBD est bien fournie en références de bandes dessinées, j'ai mieux trouvé mon bonheur au Comics Cafe, mieux achalandé selon moi.

Nous passons l'après-midi aux alentours de la Place Royale, aux portes du Musée Magritte et du Musée des Instruments de Musique (que nous n'arriverons pas à visiter...). Nous poussons jusqu'à la place des Sablons pensant trouver les meilleurs chocolats de la ville chez Pierre Marcolini. Nous n'y avons rien trouvé d'exceptionnel à part... à part ce que je considère être sans doute le meilleur chocolat chaud qu'il m'ait été donné de gouter... Onctueux voire épais, subtilement parfumé, chaud comme il faut et surtout très savoureux. Un pur délice !

Le soir nous nous rendons dans quelques bars du quartier des Halles Saint-Géry, puis dans un restau où les "spare ribs" sont à volonté avant d'aller nous commettre au Délirium Café, haut lieu de la picole bruxelloise. Un bar qui propose 2500 références de bières bouteille et une trentaine de bières pression, ça ne se refuse pas Monsieur, ça ne se refuse pas... Cet endroit est l'un des temples de la bière belge, une véritable Mecque du houblon où il fait bon déguster une belle brune ou une blonde pétillante !

Lien vers les photos de tout le séjour

JOUR 3 - Vendredi
Au 3eme jour, nous prenons la direction de Bruges depuis la Gare du Nord. Bruges est située au Nord Ouest de Bruxelles, à une dizaine de kilomètres de la côte, en pleine région Flamande. Là-bas, on n'écrit point en françois, tout est en néerlandais. La ville est adorable (même sous un ciel gris), on l'appelle d'ailleurs la "Venise du Nord" à cause des nombreux canaux qui la traversent. Les maisons sont quasi exclusivement faites de brique et ressemblent pour la plupart à des petites bicoques. Nous passons quelques heures à déambuler dans les rues de Bruges, à regarder les batiments, à admirer les nombreuses églises et à baver devant les innombrables boutiques de biscuits, de chocolats et autres gourmandises locales.

De retour à Bruxelles, nous partons boire l'apéro au Monk Café avant d'aller nous régaler d'un "gourmet" burger chez Ellis. Ensuite, direction le Floris Bar, réputé pour ses 140 références d’absinthe ; une paille ! Complètement perdus dans le catalogue d'absinthes on finit par se faire conseiller par le barman. N'y connaissant pas grand chose, je me laisse guider vers une première absinthe d'amateur (agréable) puis vers une autre référence pour les pros, plus raide (70° et moins anisée) que j'ai eu un peu de mal à apprécier à sa juste valeur... Bref, le Floris Bar est une autre institution de Bruxelles qu'il ne faut pas manquer !

Lien vers les photos de tout le séjour

Jour 4 - Samedi
Samedi, nous programmons notre journée avec nos ôtes, Jean Mich' et Claire. Nous partons visiter une brasserie, une vraie de vraie, qui fabrique sa bière à l'ancienne. A l'occasion d'un "brassin public" (sorte de journée portes ouvertes) nous découvrons l'intérieur de la Brasserie Cantillon et regardons les artisans à l'action. Dans la mesure où la bière artisanale ne se fait qu'au début et à la fin de l'hiver, nous avons vraiment de la chance de pouvoir effectuer cette visite. Chez Cantillon, la bière est brassée à l'ancienne (dans des équipements anciens) et la fermentation du moût n'est pas provoquée par des levures chimiques mais par des mais plutôt par des ferments sauvages (bactéries et levures présentes dans l'air). La visite est très instructive et me permet de découvrir les techniques de fabrication de l'une de mes boissons préférées. De plus j'apprends que l'on assemble les bières comme on le fait pour le vin et que certaines bières peuvent se garder dix ans, tout en s'affinant.

En milieu d'après midi, nous prenons le bus pour la Place Flagey, au Sud de la Bruxelles. L'objectif ? Tout simplement les meilleures frites de la ville ! La frite étant quasiment l'emblème de la Belgique, on ne pouvait rater ça pour rien au monde ! Malgré la concurrence du fritcot "Maison Antoine" situé Place Jourdan, "Frit Flagey" reste N°1 du Top 49 (oui 49...) des meilleures friteries bruxelloises. Au beau milieu de l'après-midi, nous faisons la queue 30 minutes, avec une vingtaine d'autres personnes, dans un vent froid pour nous faire servir ce fameux cornet de frites. L'attente est longue mais on n'est pas déçu ! Les frites sont bien chaudes, toutes croustillantes à souhait, fondantes également et salées à point. Une vraie gourmandise...

Du coup, pour équilibrer le milieu digestif, nous nous empressons de rejoindre un caviste en bière (Délices et Caprices) puis, une autre institution de Bruxelles, j'ai nommé le café bistrot "A la mort subite". La spécialité locale est la gueuze sur lie, servie à température ambiante et plutôt acidulée. Dans un décor rétro qui me fait penser au Café du Commerce à Paris, les gens consomment principalement de la bière accompagnée de la traditionnelle portion de fromage en cube (gouda), saupoudré de sel de céleri et servi avec de la moutarde douce. Tout un programme !

Lien vers les photos de tout le séjour

Jour 5 - dimanche
Nous repartons vers Bordeaux, bien tristes de quitter les charmes de Bruxelles.

BILAN
En un mot j'ai beaucoup aimé Bruxelles !! Avec l’œil attentif du touriste, j'ai remarqué plusieurs choses qui ne frappent apparemment plus les autochtones... En vrac : j'ai vu énormément de petits commerces, pas beaucoup de grandes enseignes, on trouve un nombre hallucinant de restaurants, snacks, bars, kebabs, vente de gaufres etc... les restaurants italiens sont légion (pourquoi ?), les Belges disent "s'il vous plait" à la place de "merci" (c'est assez surprenant), j'ai vu beaucoup de galeries d'art et de salle d'exposition (c'est agréable), la bière est traitée comme une boisson de qualité (cavistes, brasseries, magasins spécialisés...) tout en restant très abordable à l'achat...

Bref, vive Bruxelles et nous avons déjà hâte d'y retourner !!
Merci infiniment à Jean Michel pour son accueil et sa générosité. A bientôt mon ami.
Merci à Pej 🙂 de nous avoir suivi deux soirs de suite, malgré la fatigue. C'était vraiment cool !!


Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Yes i , content d’avoir partagé ce séjour à travers ton récit Rob et ces superbes fotos, ca fait zizir de voir le niggets en tof et peggy aussi , gros bisoussss pej’ …je vous embrasse tous trés fort , à bientot weeduno

  2. Check out da N°1 blog on internet :p Ça fait plaisir d’avoir des petits commentaires ! Take care weed1


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant